Navigation

Détails des Actualités

personne agée
09-06-2022

Le respect de la personne et le droit à la dignité

Le respect de la personne est l’une des valeurs phares de la profession. Il englobe à la fois l’établissement et le maintien d’une relation de confiance avec le bénéficiaire, ainsi que la reconnaissance de son unicité, de son droit à la vie privée et de son autonomie décisionnelle. C’est ainsi que s’inscrit l’article 3.1 du Code de déontologie des infirmières et infirmiers :

L’infirmière ou l’infirmier doit prendre les moyens nécessaires pour assurer le respect de la dignité, de la liberté et de l’intégrité du client.

 

Le droit à la dignité d’une personne implique, quant à lui, d’être traité avec égard et considération, quel que soit son âge, son origine ethnique, son état de santé physique ou mentale ou sa condition sociale.

 

Le respect de la personne et le droit à la dignité : Les personnes hospitalisées

Une personne malade hospitalisée reste « un citoyen à part entière » et à ce titre, il conserve ses droits individuels et collectifs, notamment le droit à une vie digne jusqu’à la mort. Cela implique également le droit de choisir son médecin et l’établissement de santé où il entend se faire soigner et accéder à la continuité des soins.

Il est important de souligner que les aidants et les aidés sont soutenus par de nombreuses associations et structures, même s’ils ne le savent pas toujours.

  • On retrouve notamment parmi celle-ci la Fondation France Répit qui a pour objectif de soulager la charge que représente l’accompagnement d’un proche dépendant en développant des solutions de repos. Elle est à l’origine de ce qu’on appelle une maison de répit dont vous pouvez retrouver plus d’informations dans notre article sur la maison de répit, qui offre aux personnes malades ou en situation de handicap un lieu et un temps pour se reposer, prendre soin de soi, être accompagnées et préparer un retour plus apaisé dans leur domicile.
  • Il existe également des associations plus petites, mais tout aussi importantes telles que la nôtre : les D’Âmes de Cœur. Nous sommes en contact avec deux organismes de placement sous tutelle et curatelle à Lyon ; l’UDAF (l’Union Nationale des Associations Familiales) ainsi que l’ATMP (Association Tutélaire des Majeurs Protégés du Rhône)
  • L’ATMP, elle, est une association qui intervient sur différents points :

                      - Le service de soutien aux tuteurs familiaux, pour fournir une aide quotidienne.

                      - La protection juridique des majeurs : elle apporte une assistance et des conseils pour une curatelle et représentation pour une tutelle et intervient sur l’aspect juridique de la gestion des biens et le suivi de la personne.

                      - Le Service d’accompagnement à la vie sociale : ce service permet de restaurer ou de créer des liens sociaux pour les personnes placées sous tutelle ou curatelle et leur permettre de combattre l’isolement dont ils sont les premières cibles.

  • Quant à l’UDAF, c’est le porte-parole officiel des familles. Cet organisme vise à défendre et représenter les intérêts de celles-ci sur différents domaines : les droits des familles, l’habitat, le logement, le cadre de vie, la vie quotidienne, etc. Elle s’occupe de la gestion de budget et de l’administratif (MASP), les décisions judiciaires (MJPM), et bien d’autres.

 

Le respect de la personne et le droit à la dignité : Les personnes en situation de handicap

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé accorde des aides spécifiques aux personnes en situation de handicap. Aujourd’hui, “Tout employeur d’au moins 20 salariés doit employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6% de l’effectif total. Peuvent être travailleurs handicapés, « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques ». Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez retrouver notre article sur les Travailleurs handicapés.

 

L’ESAT ou Établissements et Services d’Aide par le Travail est un établissement médico-social qui a pour but l’insertion professionnelle et sociale d’adultes handicapés. Les personnes pouvant en bénéficier doivent avoir un handicap rendant la capacité à travailler inférieure à un tiers des capacités d’une personne valide. Il est important d’offrir le plus d’indépendance possible à tous ceux qui en ont les capacités.

Retour à la liste